l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Nouveau mouvement en défense de Terre et du Territoire au Chiapas.

tags : pl-fr,
DECLARATION
Du Mouvement en Défense de la Terre et du Territoire
et pour la Lutte en Faveur de la Participation et la Reconnaissance des Femmes dans la prise de décisions

Trad: @RemyL
Fotos:@KomanIlel
foro
Dans la ville de San Cristóbal de las Casas, Chiapas, Mexique, le 8 Mars 2015, les hommes et les femmes réuni-e-s, les 6 et 7 Mars, à l'Université de la Terre, autour de la Journée Internationale de la Femme, prenant en compte la grave situation de saccage, de spoliation et de destruction auxquelles sont confrontés nos villages et nos communautés; la violence généralisée dont nous sommes l'objet, de part l'Etatà travers ses politiques néolibérales et la violence de genre dont nous souffrons les femmes, déclarons formellementconstitué le MOUVEMENT EN DEFENSE DE LA TERRE, DU TERRITOIRE ET POUR LA PARTICIPATION ET LA RECONNAISSANCE DES FEMMES DANS LA PRISE DE DECISIONS collectives (économiques, politiques et sociales), communautaires et familiales, afin de tenir tête aux projets expansionnistes et extractives des riches qui veulent nous déposséder de nos biens naturels et exterminer la vie des peuples indigènes et paysans.

Nous affirmons que, aux yeux du Mouvement, la lutte pour l'autonomie que construit L'ArméeZapatiste de Libération Nationale(EZLN), est une référence fondamentale.


Nous nous reconnaissons comme les détenteurs ancestraux des territoires des peuples originaires et paysans; des espaces dont nous avons pris soin, les conservant ou les récupérant parceque pour nous autres la terre est notre mère. Elle nous fournit un lieu pour la pérennité/durabilité de notre vie quotidienne (parce qu'elle nous donne à manger, elle est la terre où nous cohabitons avec nos ancêtres, les plantes, les fleures, les animaux, les montagnes, rivières et lacs etc., la terre où naissent et grandissent nos enfants, la terre où se trouvent nos morts) ainsi que pour la conservation et le développement de nos cultures.

Dans beaucoup de lieux du Chiapas, du Mexique et de l'Amérique Latine il existe des peuples organisés qui défendent la vie, l'eau, les aliments, la terre et le territoire face aux attaques de ceux qui ont le pouvoir, qui s'accompagnent de policiers, de militaires et de gardes privés afin de réprimer ceux qui s'opposent à leurs intérêts.

Nous reconnaissons que nous sommes, les femmes, présentes dans cette défense, luttant ensemble avec les hommes mais, presque toujours, sans reconnaissance de notre participation et de nos décisions.
 PC 3
Nous considérons que pour avoir de la force dans cette lutte il est nécessaire que les hommes et les femmes marchent ensemble et pour cela, nous exigeons que l'Etat et les hommes reconnaissent que les femmes ont les mêmes droits, que notre parole compte, que nos décisions sont importantes que nous aussi nous travaillons la terre et donc notre droit à participer dans la prise de décision sur la vie communautaire, territoriale et familiale doit être respecté.

Nous sommes consciente qu'en ce moment, comme jamais auparavant, l'Etat, les Institutions Economiques Internationales (Banque Mondiale, FMI, OMC, OCDE, BID), les grandes firmes et le narcotrafic ont grand intérêt à s'approprier nos territoires, car en eux se trouvent des biens naturels qu'ils veulent exploiter et commercialiser, ignorant que ce sont les peuples originaires et paysans (femmes, hommes, filles et garçons) qui, par droit ancestrale, les habitent, en prennent soin et les travaillent; de plus nous avons étés chargés de conserver les semences autochtones et de transmettre les connaissances générées par nos aïeux; c'est pourquoi nous considérons comme notre devoir de prendre soin de la Terre Mère.

Nous sommes contre les politiques publiques ayant traits aux femmes, qui renforcent les inégalités sociales, la subordination, qui cooptent et divisent les villages/peuples et violent nos droits humains. Des politiques qui prolongent l'oppression, l'exploitation et la négation de nos droits humains.

Nous sommes contre le système capitaliste néolibérale et patriarcal qui a convertit l’être humain en marchandise; générant des hommes, des femmes, des jeunes, des petites filles et des petits garçons qui abandonnent leurs terres, leur logement et leurs familles, afin d’être exploités par des entreprises qui les maintiennent en semi-esclavage, ou pour tomber aux mains des réseaux de traites des personnes.
 pc 12
Nous nous solidarisons avec les peuples indigènes et paysans en processus de récupération de leurs territoires et avec ceux qui demandent la liberté des prisonniers politiques, comme le cas du village de Salitre, au Costa Rica, entre autres.

Pour cela, les femmes et les hommes qui signent ce document se compromettent à impulser un MOUVEMENT en défense de la terre et du territoire, afin de lutter pour une véritable participation et la reconnaissance des femmes dans la prise de décision collectives, (économiques, politiques et sociales), communautaires et familiales, sous les principes suivants:

PRINCIPES

  1. Nous nous mobilisons d'en bas, à gauche et depuis l’intérieur de nos cœurs; car notre lutte est contre l'oppression, l'exploitation et les inégalités; pour construire un autre monde avec justice et dignité;
  2. Nous nous déclarons autonomes, démocratiques et indépendants du gouvernement et des partis politiques, ainsi que respectueux de chaque processus d'organisation qui cherchent à transformer les inégalités;
  3. Nous rejetons la privatisation et la spoliation des terres et territoires occupés par les peuple originaires et paysans;
  4. La terre et le territoire des peuples originaires et paysans ne peut se vendre, se concéder, se louer, se saisir ni être utilisé comme garantie pour des prêts bancaires; en conséquence nous rejetons tous les programmes du gouvernement (PROCEDE, FANAR, entre autres) qui prétendent diviser les terres et les livrer aux grands capital;
  5. Nous nous compromettons a prendre soin de la Terre Mère et conserver les richesses naturelles qui existent en elle;
  6. Notre lutte est pour que les femmes et les hommes nous ayons des droits égaux sur nos terres et les richesses naturelles qui s'y trouvent;
  7. Ceux qui intègrent ce mouvement, luttent pour que soit respecté le droit des femmes à participer, en toute égalité, aux décisions ayant trait à la terre et au territoire de nos communautés et a tout ce qui affecte notre vie quotidienne;
  8. Nous unissons nos forces contre toutes les formes de violence faites aux femmes.
  9. Les femmes continuerons d'exercer leur droit à participer à la résistance et à la défense de la terre et du territoire;
  10. Nous exigeons l'observance/le respect et l'application de la Convention 169 de l'Organisation Internationale du Travail;
  11. Nous soutenons et sommes solidaires avec les autres luttes et résistance qui partagent ces objectifs.

Ces principes guident notre lutte et régissent les actions que nous réaliserons dans nos communautés et autres espaces où nous participerons.
Comme politique d'alliance, nous nous articulerons avec ceux qui partagent ces principes;

Ce mouvement aura les lignes de travail suivants:

  1. Information et communication
  2. Organisation
  3. Participation
  4. Relation avec d'autres mouvements