l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Disparition de deux membres du Conseil de bon gouvernement Patria Nueva, Caracol 10

tags : 10, caracol, pl-fr,

Disparition de deux membres du Conseil de bon gouvernement Patria Nueva, Caracol 10 "Quand fleurit la graine rebelle" imputée à l'ORCAO

Jobel, Chiapas, Mexique
Le 14 septembre 2021

Aux peuples du monde,
Au Congrès national indigène,
Au Conseil indigène de gouvernement,
À la Sexta nationale et internationale,
Aux réseaux de résistance et de rébellion,

Sœurs, frères, compañeras et compañeroas,

Nous dénonçons le discours hypocrite, mensonger et bâclé du gouvernement fédéral d'Andrés Manuel López Obrador et du gouverneur de l'État du Chiapas Rutilio Escandón Cadenas, qui prétendent respecter les autonomies des peuples originels, alors qu'en réalité ils ont mis en oeuvre une série d'actions contre-insurrectionnelles à l'encontre des Autonomies qui constituent le chemin des peuples de l'Armée zapatiste de libération nationale et de leurs Bases d'appui.

Aujourd'hui, nous faisons savoir qu'ont été enlevés - avec la permissivité des mauvais gouvernements aux trois niveaux, municipal, de l'État et fédéral - deux membres du Conseil de bon gouvernement "Nouveau lever du jour en résistance et en rébellion pour la vie et pour l'humanité" du Caracol 10 "Quand fleurit la graine rebelle".

Les deux membres du Conseil de bon gouvernement, José Antonio Sánchez Juárez et Sebastián Núnez Pérez, ont quitté le siège de la Junta le 11 septembre de cette année, vers 8h du matin, dans un pick-up immatriculé CW-0001-C pour aller accomplir une tâche du Conseil dans un autre endroit. N'ayant reçu aucune information, la Junta a lancé un processus de recherche, localisant la camionnette dans la communauté "7 de Febrero", dans la municipalité d'Ocosingo, Chiapas. Il convient de rappeler que cette localité est le siège de l'Organisation régionale des producteurs de café d'Ocosingo (ORCAO) - où, selon les informations, les deux membres du Conseil ont été détenus dans ce qui était légitimement le territoire de l'EZLN et où le magasin coopératif Arco Iris a été implanté dans le cadre de l'expression de l'économie autonome zapatiste. À ce jour, mardi 14 septembre, la JBG (Conseil de bon gouvernement, ndt) n'a pas été en mesure de voir les détenus, de vérifier leur état de santé, ni de savoir où ils se trouvent, et ils sont donc portés disparus. Depuis plusieurs mois, l'ORCAO a perpétré une série d'actions criminelles contre les bases d'appui de l'EZLN dans la communauté autonome de Moisés-Gandhi.

Les actes les plus ignobles sont ceux enregistrés depuis août 2020, avec le pillage, le vol, la destruction et l'incendie du magasin coopératif autonome Arco Iris, l'enlèvement du base d'appui de l'EZLN Félix López Hernández le 8 novembre 2020, et l'enlèvement de deux défenseurs des droits de l'homme du Centre des droits de l'homme Fray Bartolomé de Las Casas le 12 avril de cette année. Cette année encore, en ce mois de septembre, ils insistent en répétant leurs actions criminelles. Cette ampleur de la violence orchestrée depuis les hautes instances du gouvernement fédéral s'inscrit dans le cadre de l'initiative de l'EZLN de la "Traversée pour la Vie - Chapitre Europe", une initiative organisationnelle qui cherche à étendre, de manière pacifique et créative, la graine de la résistance-rébellion pour l'humanité et la Terre Mère, c'est-à-dire pour la Vie.

En raison de ces faits, nous exigeons la présentation en vie des bases d'appui de l'EZLN José Antonio Sánchez Juárez et Sebastián Núñez Pérez.

Cessez le harcèlement à l'encontre de l'Autonomie et de la Vie que l'EZLN est en train de construire.

Compañeros bases d'appui : Vous n'êtes pas seuls !
S'ils touchent à l'un.e d'entre vous, ils nous touchent à tou.te.s !

Nous appelons les compañeras et compañeros des Réseaux de résistance et de rébellion, les adhérent.es à la Sexta nationale et internationale à exprimer leur exigence de comparution en vie des compañeros membres du Conseil de bon gouvernement.

Signatures (écrire à ajmaq_chiapas@riseup.net pour rajouter la votre) :

Red de Resistencias y Rebeldías AJMAQ, Grupo de Trabajo No Estamos Todos y Todas, Espacio de Lucha contra el Olvido y la Represión (ELCOR), Consejo Autónomo de la Costa, Centro de Derechos de la Mujer de Chiapas AC (CDMCH), El Puente, Promedios de Comunicación Comunitaria, Bizilur, Diana Itzu Luna, Elena Morúa
Karela Contreras, Barbara Riviello, Gustavo Bárcenas (...)..."

source : REDAJMAQ