l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Forte répression contre les parents des 43 d'Ayotzinapa au Chiapas.

tags : 43, ayotzinapa, ezln, pl-fr,

Communiqué du Comité des Parents des 43 étudiants disparus
Alors que les parents des 43 étudiants disparus d'Ayotzinapa entamaient une visite de toutes les écoles normales du  pays, à Tuxtla Guttiérez, ces derniers ont été sévèrement réprimés par les forces de l'ordre. Le bilan est de deux mères blessées et quatre étudiants normaliens, dont deux en état grave. 
Nous vous présentons ci dessous leur communiqué et la réception de ces derniers au Caracol de San Cristobal par les Zapatistes:
 L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air
Vers six heures du matin de ce jour, les mères et pères de famille des 43 sont arrivés à l'École Normale rurale Mactutzá Chiapas, dans le cadre de visites programmées dans toutes les Écoles Normales du pays.
Au programme étaient établis de 8h à 9h, le déjeuner ; de 10h à 11h, une réunion avec les étudiants ; de 12h à 14h, une réunion avec les organisations sociales et à 5 heures de l'après-midi, la manifestation avec toutes les organisations. 
Cependant à 8 heures du matin, plus de deux cents policiers se sont postés avec des véhicules blindés et des bombes lacrymogènes à l'entrée de l'École Normale sans aucune explication valable
Vers 8 heures et demie du matin, les policiers sans aucune sommation ont commencé à lancer des bombes lacrymogènes vers les pères et les mères des 43 et les étudiants de l'École Normale. La répression a duré une heure laissant un bilan de 3 étudiants, de deux mères et d'une de leur petite-fille de trois ans blessés.   
 Deux étudiants ont reçu un impact de projectile à la tête, l'un d'eux étant d'Ayotzinapa. Leur état est grave. Ils sont sous surveillance médicale à la clinique située sur la cinquième avenue Nord. Les mères de famille se trouvent dans l'École Normale sans pouvoir sortir pour recevoir une attention médicale parce que l'école est encore assiégée par la police de l'État. 
Nous, les pères et les mères de famille des 43, nous condamnons la répression déployée et nous exigeons une rapide attention médicale aux blessés, l'ouverture de procès pénaux et administratifs pour responsabiliser les agents de l'État qui ont fait un usage excessif de la force et que l'on permette les conséquents actes d'information, de diffusion et de protestation pacifique des mères et pères des 43.
 La dénonciation et l'exigence de présentation en vie des 43 étudiants veulent être réduite au silence par le gouvernement de l'État. L'attitude autoritaire est inconcevable et montre la culpabilité des autorités de cet endroit qui piétinent tous les droits constitutionnels et les libertés. 


Bien à vous.

Parce qu'ils les ont enlevés vivants, vivants, nous les voulons ! 
Comité des mères et des pères des 43

 L'EZLN a reçu le 19/02 au caracol Jacinto Canek de San Cristobal sous les "Viva" les familles présentes pour une rencontre face à tant de mépris, d'impunité et de répression. Ces derniers ont pu se réunir avec la Junta de Buen Gobierno