l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Pour implanter ses mégaprojets le gouvernement du Mexique organise des consultations populaire et assassine...

tags : mexique, organise, pl-fr,
Alors que le gouvernement a annoncé une consultation populaire pour définir si il fallait ou non installer une station thermo-électrique dans la région de Morelos, des paramilitaires ont assassiné à un leader communautaire, délégué du Conseil National Indigène, farouchement opposé à ce mégaprojet qui depuis des années luttent contre cette station.

Vous trouverez ici le communiqué de l'EZLN et CNI:
L’image contient peut-être : 1 personne


Congrès National Indigène


ASSASSINÉ SAMIR FLORES SOBERANES, MEMBRE DU FPDTA-MPT ET OPPOSÉ AU PROJET INTÉGRAL MORELOS


20 février, 2019


Aujourd’hui, 20 février, le défenseur des droits humains SAMIR FLORES SOBERANES, de la communauté Amilcingo, commune Temoac (Morelos) a été assassiné, près de chez lui, de deux balles dans la tête. Autour de 5 h du matin, deux voitures se sont garées près de sa maison et Samir a été appelé dehors jusqu’à ce qu’il soit sorti ; en ce moment 4 coups de feu ont été entendus dont les deux qui ont atteint notre compa dans la tête, le tuant.





Le jour précédent, Samir et d’autres compas d’Amilcingo avaient participé à la réunion informative organisée par le super-délegué de López Obredor, Hugo Erik Flores, à Jonacatepec. Ils l’avaient alors remis en question à cause des mensonges qu’il propage à propos de la centrale thermoélectrique de Huexca et le Projet Intégral Morelos (PIM). Depuis le 11 février, le Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau (FPDTA) avait prévenu, au travers d’une lettre ouverte adressée à López Obrador, que ses déclarations en soutien de la centrale et son discours de Cuautla, plein de disqualifications et de haine vers les défenseurs de la terre et de l’eau et où il avait annoncé la consultation publique sur le PIM, pourraient générer plus de violence. Nous l’avions aussi invité à reconsidérer sa position et à s’asseoir à dialoguer avec nous, pour lui faire connaître de première main le climat d’hostilité et de violence généré par le PIM. Samir avait été présent lors des protestations du dimanche 10 février, à Cuautla.














Nous recueillons aujourd’hui les résultats de la sourde oreille d’Obrador, aujourd’hui ils ont assassiné notre compa et ami, notre exemple de lutte à Amilcingo et dans toute la région. Nous faisons responsable le Gouvernement Fédéral de cet assassinat, car Samir n’avait d’autres ennemis que des gens vendus, historiquement soutenus par le gouvernement et la Commission Fédérale de l’Électricité (CFE) à Amilcingo. Son assassinat est un crime politique parce que Samir et le FPDTA défendent les droits humains contre le Projet Intégral Morelos et parce que nous luttons pour l’autonomie et l’autodétermination des peuples.





Cet assassinat est le résultat de l’absence de volonté de ce gouvernement et des précédents, de résoudre par la voie du dialogue le conflit généré par cet irréalisable Projet Intégral Morelos, le résultat aussi du diktat du capital sur les peuples, de la justice qui n’arrive pas pour les peuples originaires affectés, des sentences et des recommandations de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) qui arrivent trop tard et ne sont pas appliquées, au contraire, elles sont à nouveau violées.





M. Obrador, des millions de personnes vous font confiance comme une personne qui va améliorer les conditions du pays, nous vous avions prévenu avec du temps de cette situation et vous n’avez pas voulu nous écouter ; aujourd’hui personne nous rendra notre compa vivant, mais nous exigeons de vous de la JUSTICE POUR LE COMPA SAMIR ET POUR TOUS LES PEUPLES AFFECTÉS PAR LE PROJET INTÉGRAL MORELOS ; IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE CONSULTATION SI NOS COMPAS SONT ASSASSINÉS ; ANNULATION IMMÉDIATE DU PROJET INTÉGRAL MORELOS.





Samir Flores Soberanes fut un indigène nahuatl, originaire d’Amilcingo. Samir fut un des fondateurs de la Radio Communautaire Amiltzinko 100,7 FM. Il fut le principal promoteur de l’organisation contre le Gazoduc Morelos et contre tout le Projet Intégral Morelos. Il faisait un travail infatigable autant à Huexca que dans les autres villages, aussi avec les enfants de sa communauté à qui il apprenait à connaître et à aimer leur terre. Il faisait actuellement part du Commité des Pères de Famille de l’école du centre d’Amilcingo, qui est, depuis 16 mois, en résistance dans le conflit généré par l’escadron créé et mené par Humberto Sandoval, chef de la Centrale Paysanne Cardeniste de Morelos. Joyeux, courageux, infatigable, solidaire, engagé et clair dans ses idées, Samir fut un exemple de lutte pour nous tous. De par sa position et son travail de promotion de l’autonomie d’Amilcingo et de défense du territoire contre le Projet Intégral Morelos, Samir fut menacé à plusieurs reprises depuis l’automne 2012, aussi diffamé et même signalé dans des flyers et des « memes » sur internet, toujours dans le but de discréditer et de criminaliser les défenseurs des droits humains, les communicateurs populaires.





Aujourd’hui, le Projet Intégral Morelos a coûté la vie à notre compa, hier nous avions vu avec de l’indignation et de la rage comment, avec le concours de la force publique et de l’armée, les tuyaux de ce projet de mort étaient ensevelis à Amilcingo et aujourd’hui nous ensevelissons notre compa, dans le contexte d’une consultation illégale, illégitime, inéquitable qui, au lieu de résoudre un conflit vieux de plusieurs années, l’a fait grandir, car cette consultation n’a pas eu considération des communautés affectées, on ne nous a pas écoutés.





Nous exigeons que le Parquet Général de la République se saisisse de ce cas et qu’on arrête et qu’on punisse les assassins effectifs et intellectuels de SAMIR FLORES SOBERANES. Nous exigeons également que soit garantie la protection de tous les membres et de tous les peuples intégrés dans le Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau de Morelos, Puebla, Tlaxcala (FPDTA-MPT), l’Assemblée Permanente des Peuples de Morelos, le Campement Zapatiste d’Apatlaco et de tous ceux qui sont opposés au Projet Intégral Morelos et que López Obrador considère des radicaux ultraconservateurs.





100 APRÈS LA MORT DE ZAPATA À MORELOS,


SAMIR VIT ! LA LUTTE CONTINUE ! VIVE AMILCINGO ! VIVE LA LUTTE DES PEUPLES !





JUSTICE, TERRE, EAU ET LIBERTÉ !





Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau de Morelos, Puebla, Tlaxcala


comunicacion@congresonacionalindigena.org