l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Au Chiapas, 8 intégrants de l'organisation de Las Abejas détenus !!



Chiapas- #Alerte Abejas # Le CNI dénonce l'arrestation de 3 promoteurs de santé et 5 autres membres
Trad@Carolita
Conseil Indigène de Gouvernement Chiapas: Région Altos-Centre tsotsil-tseltal, 07 janvier 2018

Au Congrès National Indigène
Au Conseil Indigène de Gouvernement
A l'Armée Zapatiste de Libération Nationale
Aux médias libres, alternatifs ou autonomes
Aux médias nationaux et internationaux
Et à l'opinion publique:



En tant que Conseil Indigène du Gouvernement CIG, nous dénonçons et exigeons la libération immédiate du compañero José Ramón Vázquez Entzín (José), injustement détenu le 5 janvier dernier à 19h45 par les autorités de la communauté "Rio Jordán", appartenant à la colonie Miguel Utrilla Los Chorros de la Municipalité de Chenalho, Chiapas. José est membre du CNI et de la Société Civile Las Abejas d'Acteal.

La raison de son arrestation était d'acheter un camion de sable pour construire sa petite maison, mais le camion était très boueux et coincé et ne pouvait pas sortir de "Rio Jordan". Lorsque les gens de la communauté se sont rendus compte que le sable appartenait au compañero José, ils l'ont dit à l'agent municipal de ce lieu, qui a convoqué une assemblée d'urgence pour demander l'arrestation du compañero, arguant qu'il n'avait plus le droit d'utiliser la route pour ne pas servir dans la communauté.

Las Abejas d'Acteal dénoncent l'emprisonnement injsute d'un compañero et appellent à la solidarité




Les compañeros de la Société Civile de Las Abejas d'Acteal ont émis une plainte dans laquelle ils expliquent ce qui suit: La raison de l'emprisonnement de notre compañero n'est pas à cause du camion de sable, mais parce que nos compañeros José et Antonio Ramírez Pérez (Antonio) ont refusé d'accepter un projet de drainage en 2015 pour démontrer leur résistance aux projets du mauvais gouvernement, qui ne sont pas des bénéfices réels, mais plutôt des projets qui se moquent de notre dignité et parce qu'ils font partie de la stratégie de contre-insurrection.

Cette pensée et cette résistance de nos compañeros leur ont coûté cher, parce que depuis le 30 novembre 2015, ils ont été privés d'électricité et d'eau. Un an plus tard, le 11 avril 2017, nos compañeros ont tenté de reconnecter les services d'électricité et d'eau, mais les autorités de la communauté "Río Jordán" ne les ont pas autorisé et ont de nouveau coupé les services, ce qui a entraîné l'emprisonnement de trois compañeros de cette même communauté pour avoir soutenu cette tentative de reconnexion.Et aussi en cette même année, le 10 août, un autre compañero a été emprisonné pour solidarité avec José et Antonio, tous ces événements à ce jour sont restés en totale impunité.

Huit autres camarades sont actuellement détenus: Óscar Hernández Gómez, Ignacio Pérez Pérez et Eusebio López Guzman, trois promoteurs de l'organisation qui sont allés fournir des services de santé au compañero José; et Manuel Ortiz Gutiérrez, catéchiste, Mario Ermilo Pérez Santiz survivant, Martín Gómez Pérez, survivant , Antonio Ramírez et Sebastián Guzmán Santiz de los chorros ont été arrêtés aujourd'hui à 17h37, leurs délits étaient d'être solidaires avec le compañero José Ramon qui depuis le 5 janvier a été arrêté et ils ont précisé qu'il ne serait libéré que lorsque leurs autorités arriveraient, en l’occurrence la table directive de Las Abejas.

En tant que Conseil Indigène de Gouvernement , nous affirmons clairement que cette situation n'est pas née aujourd'hui ou hier. C'est un pas de plus dans la stratégie du système capitaliste pour affaiblir le chemin organisationnel des peuples indigènes, avec leurs projets de mort qu'ils tentent d'imposer pour mettre fin à la résistance. C'est une situation qui dure depuis un certain temps et qui fait souffrir la population. C'est pourquoi nous tenons les trois niveaux de gouvernement responsables de ce qui pourrait arriver au compañero qui est actuellement en détention et nous exigeons que les autorités municipales, étatiques et fédérales fournissent une solution rapide à cette situation.

Nous demandons à la société civile nationale et internationale d'être attentive à cette situation et de faire preuve de solidarité avec les compañeros de la Société Civile de Las Abejas d'Acteal.

Nous réitérons qu'en tant que peuples originaires du CNI, nous n'allons pas laisser le compañero seul parce que cette répression est une tentative d'affaiblissement du peuple, mais nous disons clairement que cela ne nous affaiblira pas, au contraire, rien d'autre ne nous donne une raison supplémentaire d'aller de l'avant et de nous renforcer davantage dans nos luttes organisationnelles. Les compañeros de Las Abejas ne combattent pas seuls ; nous sommes avec eux et s'ils en touchent un, ils nous touchent tous.



Depuis l'état du Chiapas - Altos-centro tsotsil-tseltal
Cordialement: La voix du Conseil Indigène de Gouvernement
Parce que l'heure du fleurissement des peuples est arrivé.
Plus jamais un Mexique sans nous.
https://espoirchiapas.blogspot.fr/2018/01/alertaabejas-cni-denuncia-la-detencion.html