l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Les Abejas fêtent 25 ans de luttes et de résistances!

A 25 ans de Las Abejas:"Nous montrerons à nos jeunes l'importance de continuer à lutter".

Aujourd'hui, nous venons remercier et célébrer 25 ans de résistance et de marche.

Organisation de la société civile Las Abejas de Acteal
Terre sacrée des martyrs d'Acteal
Municipalité de Chenalhó, Chiapas, Mexique.

10 décembre 2017

Aux amies et amis de Las Abejas de Acteal
Au Conseil Indigène de Gouvernement
Au Congrès National Indigène
Aux défenseurs des droits humains
Aux médias Libres, Alternatifs, Autonomes ou comme ils s'appellent
A la Presse Nationale et Internationale
Et à la Société Civile Nationale et Internationale

Soeurs et frères:

L'aube se lève à Acteal couverte d'un manteau brumeux du Cœur du Ciel, du Cœur de la Terre et de notre Mère protectrice et dispensatrice de soins, la Vierge du Massacre d'Acteal et du Dieu de la Vie et de la Libération, qui embrassent nos cœurs, femmes et hommes membres de l'Organisation de la Société Civile Las Abejas d’Acteal , qui venons aujourd'hui pour remercier et célébrer 25 ans de résistance et marche en tant que peuple organisé.

Avant d'étendre notre parole, tout d'abord en ce jour nous voulons rendre grâce au Cœur du Ciel, au Cœur de la Terre, à Mamá-Papá, au Dieu de la libération et à nos Formatrices et Créatrices; 25 fois merci Mère, merci Père; 25 fois nous nous excusons pour nos erreurs et nos échecs; 25 fois nous nous excusons pour nos erreurs dans notre travail, parce qu'il y a eu des moments et des occasions où notre orgueil nous a aveuglés, où nous ne savions pas comment respecter nos frères et sœurs, où nous avions peur d'accomplir notre mission en tant qu'artisans et bâtisseurs de paix. Cœur du Ciel, Cœur de la Terre, Formatrices et Créatrices 25 fois nous vous remercions parce que pendant 25 ans ni dans ce qui dure un battement de cœur nous a abandonnés, recevez, acceptez s'il vous plaît ces paroles humbles, embrassez-nous, soulagez nos peines, élargissez nos cœurs car aujourd'hui nous célébrons 25 ans de naissance de notre Organisation de la Société Civile Las Abejas, il y a 25 ans nous avons décidé de construire un monde où il y a du respect parmi les personnes, paix, justice, dignité, liberté et où il n'y a plus de guerres.

Il y a vingt-cinq ans, le 10 décembre 1992, lorsque cinq de nos camarades de la communauté Tzajalch'en ont été accusés de meurtre par les autorités priistes dans la municipalité officielle de Chenalhó, au Chiapas, en complicité avec le gouvernement de l'État, nous nous sommes rendu compte que nous pouvions faire et accomplir de grandes choses, et l'une de ces réalisations concrètes a été la libération de nos camarades, parce qu'ils étaient innocents, c'est-à-dire, grâce au Peuple Croyant du diocèse de San Cristóbal de Las Casas, au centre des Droits Humains Fray Bartolomé de Las Casas et à d'autres personnes de bon cœur.

Notre organisation est née dans le contexte des politiques néolibérales et de la capitulation du gouvernement de Carlos Salinas de Gortari lorsqu'il a modifié l'article 27 de la Constitution pour céder nos terres et notre territoire aux pays riches par le biais du Traité de Libre-échange. Et les conséquences de ces politiques ont commencé à nous interdire de travailler sur nos propres terres ou nous avons dû demander au gouvernement la permission d'abattre un arbre pour faire une humble maison, pour notre bois de chauffage et pour faire notre milpa, c'est-à-dire pour nous dépouiller de nos droits ancestraux à la terre et au territoire.
Dans le cadre de notre Campagne Acteal: Racine, Mémoire et Espoir. Nous allons raconter, nous souvenir, réfléchir sur ce que cela signifie pour nous les 25 ans que nous venons de marcher et cela n' a pas été facile, parce que cela a été de la douleur pour les attaques de toutes sortes que nous a fait le gouvernement assassin, mais le plus douloureux que nous n'oublierons jamais est le massacre d'Acteal. Mais, malgré tout, nous disons aujourd'hui à 25 ans: Notre rêve que nous avons commencé en 1992, est maintenant une réalité.

En ces temps, des choses horribles et regrettables continuent de se produire, comme le conflit entre les villages de Chalchihuitán et Chenalhó, où de part et d'autre de nombreuses personnes déplacées souffrent du froid, de la faim et de l’insécurité, de quoi que ce soit de très malheureux qui puisse leur arriver, comme le massacre d'Acteal.

Des disparitions forcées, des répressions et des assassinats contre ceux qui luttent contre les politiques criminelles du mauvais gouvernement mexicain ont également lieu dans diverses régions du Mexique. Partout dans le monde, il y a beaucoup de pauvreté, de faim, de maladies et de guerres, tout comme il y a des guerres entre Israël et la Palestine, qui durent depuis de nombreuses années. Et dans d'autres endroits où les gens souffrent et que nous ne pouvons pas tous nommés, aujourd'hui, dans cette célébration des 25 ans de Las Abejas, nous prions pour eux, pour la Paix, la Justice et la Vie pour toute l'humanité.

Dans le cadre de la célébration du 25e anniversaire de notre organisation, nous sommes confrontés à de graves violations des droits de l'homme commises par l'État mexicain lui-même contre la population civile et les peuples organisés. Et le récent acte aberrant et répugnant d'Enríque Peña Nieto avec ses législateurs et son armée fédérale est l'imposition de la Loi sur la sécurité intérieure, qui n'est rien de plus qu'une loi pour réprimer les gens qui luttent et dénoncent les injustices et les crimes commis par les mauvais gouvernements.

En dépit de la douleur et des obstacles que les riches, puissants et corrompus politiciens et les gouvernements nous ont imposés, 25 fois notre cœur se réjouit, car nous voyons beaucoup de réalisations et de fruits de notre Organisation dans ce long voyage de 25 ans, par exemple:
On ne demande plus la permission du mauvais gouvernement pour ce qu'on veut penser et faire de nos terres et de notre territoire, quand le mauvais gouvernement veut imposer un mégaprojet sur notre territoire, on résiste et on dit non! Nous avons pu résister au paiement de la lumière électrique dans le cadre de la désobéissance civile, parce que les eaux, les rivières sont de la nation mexicaine et la nation que nous sommes les peuples originaires; Nous avons pris conscience que les partis politiques sont corrompus et alliés aux gouvernements traîtres; nous avons rencontré d'autres sœurs et frères d'autres organisations et mouvements sociaux qui luttent aussi pour la paix et la justice; et nous sommes actuellement en train de construire un gouvernement depuis et pour les peuples originaires et pour les femmes et les hommes d'en bas dans le Conseil Indigène de Gouvernement (CIG) promu par le Congrès National Indigène (CNI) et qui a pour porte-parole la sœur et compañera Marichuy.

Nous voulons également nous féliciter pour le travail et les domaines que nous avons créés au sein de notre Organisation, tels que: le domaine de la santé, le domaine de la communication, le domaine des femmes travaillant dans des coopératives telles que Caja de Ahorro y artesanías, bien qu'il n' y ait pas encore eu de femmes qui participent directement au Conseil d'administration, mais il y a des changements notables, par exemple, les femmes organisent des marches chaque année à l'occasion de la Journée internationale de la femme, sans oublier le courage et l'action pacifique historique des femmes le 3 janvier 1998 lorsqu'elles ont retiré l'armée fédérale qui tentait d'envahir un camp de paix civil à Las Abejas dans la communauté X-oyep. Et dans le cadre du CIG, une de nos compañera et survivante du massacre d'Acteal fait partie des conseillères, plusieurs compañeras depuis le massacre sont allées dans d'autres pays d'Amérique latine et en Europe pour partager la lutte pacifique de Las Abejas et une compañera survivante d'Acteal est allée dénoncer devant les Nations Unies le crime d'Etat commis à Acteal, nous avons aussi un domaine d'éducation autonome, les déléguées et les délégués du (CNI), le Groupe de Théâtre et tous ces groupes de travail, sont le fruit de 25 ans de travail et d'organisation de Las Abejas.


Ce que nous avons fait et construit n'est pas suffisant, mais célébrer 25 ans de lutte, de résistance et d'organisation ne signifie pas que nous sommes arrivés à ce point, mais c'est seulement un cycle de processus et de gratitude, parce que nous avons dit que notre lutte n'a pas de fin, pas de limite, parce qu'elle durera toute une vie. Si notre organisation est née pour défendre la vie, les droits humains, la terre et le territoire auprès de nos jeunes et de nos enfants, nous leur montrerons l'importance et la nécessité de continuer à se battre et à poursuivre ce que nous avons commencé il y a 25 ans.

Nous avons réfléchi et nous sentons donc que notre organisation Las Abejas de Acteal signifie amour, fraternité et paix, parce que nous ne voulons pas qu'il y ait de guerres, parce que nous avons toujours résisté à l'utilisation d'armes qui tuent et détruisent et avons toujours cherché la voie de la paix et de l'espoir.

Nous sommes infiniment reconnaissants envers le Cœur du Ciel et le Cœur de la Terre et envers notre Mère protectrice et bienveillante, la Vierge du Massacre d'Acteal et Mamá-Papá Dieu de vie et de libération, parce que 25 fois nos yeux se sont ouverts. Nous n'avons plus de maîtres ni de patrons, nous ne sommes esclaves de personne, parce que ce que nous faisons est ce que notre cœur pense, c'est ce que notre peuple veut pour son bien et sa liberté.

Nous sommes également reconnaissants 25 fois avec joie et 25 fois nous apportons à notre mémoire notre Frère, Père Jcanan Lum (Soignant du Peuple), le marcheur du Mayab Jtotik Samuel Ruiz García, qui par son travail et son engagement envers les peuples opprimés et organisés, a permis la naissance de notre Organisation Las Abejas, qui est le fruit du processus de lutte et de marche du Peuple croyant du Diocèse de San Cristóbal de Las Casas et nous vous remercions d'avoir créé le Centre des Droits Humains Fray Bartolomé de Las Casas, qui continue à marcher aux côtés des Peuples opprimés et organisés.

Cœur du Ciel et Cœur de la Terre, Mère Protectrice et gardienne du Massacre d'Acteal et Mamá-Papá Dieu de vie et de libération, 25 fois nous nous excusons, 25 fois nous vous remercions de nous permettre de célébrer 25 ans de vie et de marche de notre organisation Las Abejas de Acteal. De même, 25 fois nous demandons que vous continuiez à nous donner force, sagesse et conduite et que vous nous guidiez toujours sur le chemin de l'amour, du respect, de la volonté, de la dignité et que vous nous libériez de toute la fierté qui nous aveugle et nous fait oublier notre identité que nous avons décidé de choisir en commençant cette Organisation et la résistance pour la construction de notre autonomie.

Dans le cadre des 25 ans de célébration et remerciement pour la naissance de notre Organisation Las Abejas, nous saluons les pacifistes qui luttent et travaillent pour la paix sur la planète Terre.

Depuis Acteal Maison de la Mémoire et de l'Espoir

La Voix de l'Organisation de la Société Civile Las Abejas d'Acteal


Pour la Table Directive:

Vicente Jiménez Sántiz Antonio Ramírez Pérez
Sebastián Pérez Pérez Javier Ruiz Hernández

Reynaldo Arias Ruiz Sebastián Cruz Gómez