l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Concert de soutien du CSPCL Débat/Projection sur le Conseil Indigène de Gouvernement

tags : cspcl, pl-fr,
Image en ligneConcert de soutien du CSPCL
dimanche 19 novembre à partir de 17h

Débat, projection sur le Conseil Indigène de Gouvernement

Retransmission de la soirée en direct dans l’émission Konstroy sur
F.P.P. 106.3 Mhz.
Tables de presse, infos et musiques avec :
Monsieur Bidon - chansons dégagées - Monstreuil
The Ready Mades - soul and beat - Paris/banlieue
Stylnox - rock’n’roll cuivré - Paris/banlieue
Le Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte (CSPCL) a été crée en 1995 suite au soulèvement zapatiste du 1er janvier 1994 au Chiapas. Depuis cette date, il a développé de nombreuses actions de solidarité avec la lutte des communautés indiennes de cette région du Mexique.
Manifestations, diffusion d’informations, table de presse, concerts, conférences, importation et vente du café des producteurs zapatistes…. Un des axes de notre travail a été d’essayer de créer des passerelles entre les luttes d’ici et de là-bas.
Etant nous-mêmes le plus souvent également investi dans des luttes ici, c’est naturellement qu’ont été organisés des assemblées réunissant des collectifs de sans papiers, de précaires etc… Les réunions du CSPCL ont lieu les premier, troisième et cinquième mercredi de chaque mois à 20h30 dans les locaux de la CNT 33 rue des vignoles 75020 Paris. Ce sont des assemblées ouvertes à tous.
Nous mettons l’accent en ce moment tout particulièrement sur la dernière initiative lancée par les zapatistes et plus largement le Conseil National Indigène : la création d’un Conseil Indigène de Gouvernement et la présentation d’une femme indigène comme candidate aux prochaines élections mexicaines. Loin d’être un renoncement et une entrée dans le jeu soi-disant démocratique habituel, cette candidature (dont l’objectif n’est pas d’être élue) se veut le moyen de porter la voix de tous ceux qui luttent en bas à gauche contre la capitalisme :
P.A.F. : 5 zéro - No dog, no master, pas de verre et pas de clopes…