l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Les Tzotzils des Abejas dénoncent que les paramilitaires libérés depuis 8 ans sont responsables d’actions contre eux


Organisation Société civile Las Abejas d'Acteal
Terre Sacrée des Martyrs d'Acteal
Municipalité de Chenalhó, Chiapas, Mexique.
Le 22 août 2017.
trad@carolita


Au Congrès National Indigène
Au Conseil municipal Indigène de Gouvernement
Aux Assemblées de Bon Gouvernement
À la Sexta Nationale et Internationale
À la Commission Interaméricaine des Droits de l'homme
Aux Défenseurs des Droits de l'homme Nationaux et Internationaux
Aux Organisations Sociales et Politiques
Aux Médias Libres, Alternatifs, Autonomes ou comme ils s'appellent
A la Presse Nationale et Internationale

Et à l'opinion publique.

Soeurs et frères :

Dans le cadre de la Campagne Acteal : Racine, Mémoire et Espoir nous dénonçons que depuis presque 20 ans du Massacre d'Acteal par des groupes paramilitaires, les auteurs matériels et intellectuels n'ont pas vraiment été recherchés ni punis pour le crime de lèse humanité qu'ils ont commis, les armes avec lesquelles ils ont commis les exécutions n'ont pas été confisquées ce qui a conduit à une menace constante de la population civile.


Aujourd'hui la mémoire rappelle au peuple mexicain et au monde entier que les auteurs intellectuels de ce grave crime sont l'ex-président de la République mexicaine Ernesto Zedillo Ponce de Léon; Emilio Chuayffet Chemor, ex-secrétaire de Gouvernement; Julio César Ruiz Ferro, ex-gouverneur de l'état du Chiapas; le Général Enríque Cervantes Aguirre, ex-Secrétaire du Secrétariat de la Défense nationale; le Général Mario Renán Castillo, l'ex-commandant de la Septième Région Militaire qui siège à Rancho Nuevo, Chiapas; Homero Tovilla Cristiani, ex-secrétaire du gouvernement de l'état du Chiapas; Uriel Jarquin Gálvez, ex-sous-secrétaire du gouvernement du Chiapas; Jorge Enríque Hernández Aguilar, ex-directeur de la Police de Sécurité publique du Chiapas; David Gómez Hernández, ex-Substitut du procureur de la Justice Indigène, et bien d'autres. Loin d'être punis ils ont été récompensés pour avoir opéré une guerre de contre-insurrection à travers le Plan de Campagne Chiapas 94.

Nous rappelons qu'en 1997, c'était le même président municipal de la municipalité de Chenalhó qui se chargeait de distribuer les armes aux groupes paramilitaires et maintenant après presque 20 ans, l'histoire se répète avec seulement d'autres visages. Il est évident que l'actuelle violence est provoquée par la présidente municipale Rosa Pérez Pérez, à travers des groupes fortement armés qui ont pris le pouvoir. De plus ils se sont chargés de distribuer des programmes d'assistance qui provoquent une plus grande division dans les communautés, en prenant comme cible d'attaquer les compañeros intégrants de Las Abejas, lesquels sont accusés et qualifiés d'"obstructeurs" du supposé "développement"  communautaire dans la région, parce qu'ils critiquent cet assistanat qui n'est pas en réalité un développement pour les communautés, mais des programmes projetés pour les faire taire,  les anesthésier et pour diviser les gens. De cette façon les projets néolibéraux et les réformes structurelles du mauvais gouvernement d'Enríque Peña Neto se sont imposés sous une logique de contre-insurrection et à n'importe quel coût politique et économique.

Nous condamnons la libération massive de membres du groupe paramilitaire il y a 8 ans, ce sont les auteurs matériels du Massacre d'Acteal et la "Cour Suprême de Justice de la Nation" les a libérés le 12 août 2009, après avoir trouvé des violations dans leur procès, sans prendre en compte le contexte de la Guerre de Contre-insurrection dans la région et de l'état du Chiapas et sans recommander d'investigation dirigée vers la vérité. Las Abejas nous soutenons que cette "Cour Suprême" est composée de riches et de criminels, lesquels agissent en couvrant le dos du mauvais gouvernement c'est-à-dire en couvrant les graves violations des droits de l'homme commis dans notre Mexique contre la population civile.

Maintenant plusieurs des libérés et des communautés priistes ont pris d'assaut le Parti Vert Écologique du Mexique, les mêmes criminels, qui violent des droits de l'homme de nos compañeras et de nos compañeros de Las Abejas de Acteal comme par exemple le cas de l'ejido Puebla et le quartier  Río Jordán de la colonie Miguel Utrilla Los Chorros, berceau des paramilitaires de Chenalhó.

L'impunité qui prévaut dans le Massacre d'Acteal et dans beaucoup d'autres graves violations des droits de l'homme commises dans notre Mexique jusqu'à aujourd'hui, a apporté un manque d'investigation, le signalement des vrais responsables intellectuels et matériels et de la procédure de jugement correspondante et de la condamnation, ainsi que le manque de réparation intégrale aux victimes et aux survivants. Les graves violations des droits de l'homme se répètent et les victimes et leurs parents se trouvent dans la totale incapacité de se défendre, en cassant de plus le tissu social entre des frères tsotsiles du peuple de Chenalhó, comme  sur l'ejido Puebla où maintenant vit impunément l'ex-président municipal Jacinto Arias Cruz, qui s'est chargé de distribuer des armes dans les communautés avec des membres paramilitaires et où aujourd'hui la violence continue.

La Mémoire est un acte de Justice, la Mémoire c'est de ne pas oublier ce qui s'est passé à Acteal. La Mémoire est une vraie Justice. Aujourd'hui grâce à ce travail synthétisé sur le Microsite : Déplacement forcé et la résistance de Las Abejas que nous présentons, nous rendons compte de la continuité de la stratégie de contre-insurrection pour en finir avec la lutte des peuples.

Nous vous demandons compañeras et compañeros  de continuer à travailler dans la construction d'une Mémoire collective et d'une Vraie Justice et, ainsi nous réussirons à condamner et à éviter la répétition de crimes comme Acteal, Ayotzinapa, la Garderie ABC, Atenco, Aguas Blancas, Tlatlaya, Tlatelolco et d'autres ignominies commises par l'État mexicain répresseur et criminel.

Nous vous attendons au Festival Culturel qui se réalisera à Acteal les 20, 21 et 22 décembre 2017, dans le contexte des 20 ans de lutte contre l'impunité et des 25 ans de résistance et de construction d'autonomie de l'Organisation Société civile Las Abejas d'Acteal.

Nous vous invitons pour que depuis votre espace ou votre art vous vous ajoutiez à la Campagne Acteal : Racine, Mémoire et Espoir. Nous rendrons votre activité publique pour maintenir la Mémoire vivante dans toute partie du monde et la responsabilité de l'État mexicain dans ce crime de lèse humanité.

Ajoute-toi à la Campagne : Acteal : Racine, Mémoire et Espoir!

Avant de finir, nous déclarons que : le 14 de ce mois-ci, un groupe qui se fait passer comme "Las Abejas d'Acteal", a diffusé un communiqué au nom de notre organisation, duquel nous nous délimitons totalement. Toute activité et action publique que nous réalisons, sera diffusée à travers notre page : www.acteal.org et par courrier : lasabejasacteal@hotmail.com et sur les réseaux sociaux qui apparaissent dans le pied de page de ce document. Merci de votre attention et précaution.

Depuis Acteal, Maison de la Mémoire et de l'Espoir.


Cordialement

La Voix de l'Organisation de la Société civile Las Abejas d'Acteal.

Pour le Conseil d'administration :


                                       Vicente Jiménez Sántiz Antonio Ramírez Pérez

Sebastián Pérez Pérez Javier Ruiz Hernández


Reynaldo Arias Ruiz Sebastián Cruz Gómez