l@s zapatistas no están sol@s.

Infos

Esta es la nueva pagina de europa Zapatista : Contiene noticias y artículos publicados en los sitios web y blogs de los diferentes colectivos europeos solidarios con l@s zapatist@s y con los de abajo y a la izquierda. Permitiendo así colectivizar e intercambiar la información desde nuestros rincones.

Estado de la pagina

Número de artículos:
10  15  20 

 

Le Mouvement des Femmes du Kurdistan salue le Conseil indigène de Gouvernement et Marichuy

tags : kurdistan, pl-fr,
Lettre du Mouvement des Femmes du Kurdistan à María de Jesús Patricio Martínez, porte-parole du Conseil Indigène de Gouvernement

Tout d'abord, nous souhaitons envoyer à notre soeur mexicaine notre plus grand sentiment de respect ainsi que des salutations révolutionnaires au-delà des océans, depuis les montagnes du Kurdistan jusqu'à la cordillère de la Sierra Madre. Malgré les fleuves, les montagnes,  les déserts, les vallées, les canyons et les mers qui nous séparent, nous sommes des frères et soeurs indigènes, qu'importe la partie du monde dans laquelle nous vivons.



Notre lutte, notre résistance contre l'occupation et le colonialisme, notre rêve d'une vie libre sont communs et en ce sens, en tant que Mouvement de Libération du Kurdistan, nous déclarons que nous considérons la lutte pour l'autodétermination, pour l'auto-administration et pour l'autodéfense des peuples indigènes du Mexique organisés dans le Congrès National Indigène (CNI) comme notre propre lutte et que nous la soutenons en nous basant sur les principes de solidarité révolutionnaire.




Les peuples indigènes sont les veines par lesquelles se transmettent les principales valeurs culturelles et sociales de l'humanité depuis les premiers moments de la socialisation jusqu'à nos jours. Il n'y a pas de doute sur le fait qu'il n'existe pas de peuple supérieur à un autre, mais à l'heure où la modernité capitaliste tente de détruire toute valeur commune, les peuples indigènes sont la sauvegarde du tissu social de toute l'humanité. Les milliers d'années de mémoire collective ressurgissent dans nos chants, dans nos rituels, dans nos prières, dans nos tatouages, dans nos danses et dans nos traditions. De ce fait, la lutte pour une identité propre contre la modernité capitaliste qui tente d'effacer les racines et la mémoire de nos peuples, se transforme en la plus valeureuse des résistances.




En Amérique Latine comme au Kurdistan, nous, les femmes, nous prenons la tête de cette résistance. Dans nos pays, qui ont été le berceau de milliers d'années de culture de la déesse mère, la femme et la vie, la femme et la liberté, la femme et la terre, la femme et la nature, sont inextricablement liées entre elles. Au Kurdistan, nous exprimons cette réalité dans notre devise “Jin Jiyan Azadî” , qui signifie "Femme Vie Liberté".



Le corps et l'âme de la femme sont le reflet de l'univers sur la terre. Il y a des milliers d'années, pendant la Révolution Néolithique, se sont les femmes qui, à travers leur organisation sociale, ont pris la tête de tous les changements qui ont rendu  possible le travail de la terre et le début d'une vie sédentaire en harmonie avec la nature. C'est la raison pour laquelle la civilisation patriarcale de l'état, qui s'est produite sous la forme d'une contre-révolution basée sur la domination, l'exploitation et l'occupation, a tout d'abord asservi les femmes.



Parallèlement à la domination des femmes, la domination de la nature s’est accélérée. C’est à travers l’oppression de la première nature qu’a été conquise la suivante, en se transformant toutes les deux en les pinces qu’a utilisé la modernité capitaliste pour faire pression avec force sur la société historique et ainsi pouvoir la détruire. L’actuelle domination exercée contre nos peuples est le résultat de cette mentalité. Par conséquent, la résistance légitime apparue par le biais de l’autogouvernement, de l’autodétermination et de l’autodéfense représente la plus grande lutte pour que la liberté puisse être exercée.



Nous, au Kurdistan, nous avons développé notre propre défense contre les forces capitalistes modernistes et contre les attaques des états colonialistes qui occupent notre sol, éclairés par les expériences de lutte des peuples indigènes d’Amérique Latine. Nous voulons que vous sachiez que nous recevons une inspiration constante et spéciale de vos expériences d’autogouvernement, de bon gouvernement et de communalisme. Nous espérons que nos expériences et nos réussites dans la lutte représentent pour vous aussi et de la même manière des sources d’inspiration.






Une des plus grandes conquêtes de notre mouvement est celle de l’égalité de participation et de représentation des femmes. Ceci a été le résultat de grands sacrifices et de luttes intenses réalisés par les femmes, et finalement nous avons réussi notre participation égalitaire dans toutes les instances de prises de décisions. Non pas en tant qu’individues mais en tant que représentantes de la volonté organisée et collective du Mouvement de Libération des Femmes du Kurdistan, nous sommes en train de prendre notre place dans chaque aspect de la lutte.  Grâce à notre système de coprésidences, établies du bas vers le haut, nous représentons la volonté des femmes dans chaque décision et nous développons une politique démocratique contre les formes centralistes et patriarcales de la politique traditionnelle. Mais pour ce faire, il a fallu nous convertir définitivement en une force organisée. Être organisées est le critère le plus important pour atteindre la réussite. Dans la mesure où nous sommes organisées, nous sommes capables de résister contre le système colonial et dominant et de construire notre propre alternative de gouvernement. 





En ce sens, l’organisation est de notre meilleure arme d’autodéfense. Par le passé, beaucoup de peuples et de mouvements n’ont pas pu atteindre les résultats espérés car ils n’étaient pas suffisamment organisés. Il n’a pas été possible de transformer certains moments historiques et grandes victoires précisément à cause de ce manque d’organisation. La signification profonde et l’importance de ce point n’ont peut-être pas été comprises, mais aujourd’hui nous en sommes à cette étape. Nous faisons face avec le devoir de multiplier nos efforts pour augmenter les niveaux d’organisation devant cette nouvelle opportunité de triomphe – en un moment ou le système capitaliste moderniste traverse de nouveau une crise profonde dans ses aspects les plus déterminants. C’est ce que nous demande l’histoire. Vous, en tant que Congrès National Indigène, vous avez su reconnaître cette réalité en déclarant les élections présidentielles au Mexique comme une instance  clef au cœur d’un processus quique débouchera sur l’augmentation de vos niveaux d’organisation.


En tant que Mouvement de Libération des Femmes du Kurdistan, nous voulons exprimer notre soutien à cette décision en nous basant sur la conviction que cet objectif sera accompli et mené à un niveau beaucoup plus haut à partir de ces élections et des stratégies développées en ce sens. Notre leader Abdullah Öcalan, qui se trouve toujours incarcéré par l’état turc depuis 1999 dans les plus sévères conditions d’isolement, a fait une analyse très importante en relation à ceci à la fin du XXème siècle. Notre leader Apo a prévu que le XXIème siècle serait le siècle de la libération des femmes, si nous en tant que telles, nous étions capables de grandir et de déterminer nos modes et mécanismes d’organisation. La raison de cette conclusion a été l’évidente crise structurale du système patriarcal qui s’est basé sur notre servitude.





Le système patriarcal prétend dépasser cette crise en augmentant ses attaques contre les femmes jusqu’à les porter au niveau d’une guerre systémique. En concentrant ses attaques contre les femmes du monde entier via différents moyens et méthodes, le système tente de tronquer le chemin vers la libération que nous avons commencé. Les assassinats de femmes qui ont atteint le stade de génocide dans votre pays et les assassinats de femmes leaders en Amérique Latine sont les indices les plus concrets de cette réalité. Nous voulons que vous sachiez que nous considérons toutes les femmes et les leaders de peuples indigènes assassinées par les bras qui opèrent à partir du système dominant, comme nos propres martyres et que nous luttons aussipour  rendre réels leurs mêmes rêves et espoirs. Pour nous, les martyres ne meurent pas. C’est d’eux que nous prenons la force et ils renaissent dans chaque lutte que nous débutons.


Dans ce contexte, la décision du peuple indigène mexicain de déclarer une compañera représentante de sa volonté et d’en faire la candidate aux prochaines élections présidentielles est très significative. En ce sens, la compañera Marichuy est non seulement la voix des indigènes du Mexique mais aussi dans le même temps celle de toutes les femmes du monde. Nous voulons exprimer que nous considérons très importante et valeureuse la candidature de la compañera Marichuy en tant que représentante des peuples reniés, des femmes asservies et des milliers d’années de sagesse ancestrale que la modernité capitaliste veut faire disparaitre.



En tant que Mouvement de Libération des Femmes du Kurdistan, nous déclarons tout notre soutien et notre solidarité à la compañera et au Congrès National Indigène, non seulement en ce moment de conjoncture électorale mais aussi dans toutes la lutte que votre Mouvement est en train de porter. Nous savons que le résultat des élections en soit n’est pas important puisque qu’il n’est qu’un des chemins que les peuples indigènes du Mexique ont proposé dans ce processus et [qu’il apparait] dans ce moment particulier de la lutte. En ce sens, la victoire est déjà remportée. Car le système capitaliste moderniste s’alimente de la division des forces et de la désorganisation des peuples et des sociétés qu’il veut dominer ; mais vous, vous avez déjà construit le terrain pour le succès en formant votre unité organisée.



À partir de maintenant et pour la suite, il est important de ne pas perdre de vue cet objectif, qui n’est autre que celui de grandir en organisation. Votre triomphe sera notre triomphe. Notre lutte est votre lutte. Nous sommes le peuple frère des montagnes qui a surgi des mêmes eaux profondes. Même avec des langues différentes, nous partageons les mêmes rêves, nous sommes amoureux de la même utopie et nous résistons au nom du même amour. D’ici, nous vous envoyons toute la force nécessaire dans cette nouvelle étape, nous vous saluons de nos plus sincères sentiments révolutionnaires et nous vous enlaçons de toute notre solidarité et camaraderie.



Vive la fraternité entre les Peuples!

Vive l'Internationalisme Révolutionnaire!
Femme Vie Liberté! Jin Jiyan Azadi
Coordination du Mouvement des Femmes du Kurdistan  Komalên Jinên Kurdistan (KJK)
7 juin 2017